L’INTELLIGENCE EMOTIONNELLE EST LE SECRET DU LEADERSHIP EN TEMPS DE CRISE

Par Mon Livret – septembre 30, 2020

septembre 30, 2020

6 min de lecture

Les opinions exprimées par les contributeurs Entrepreneurs sont les leurs.

Au milieu du chaos de ces derniers mois, le monde s’est accroché à des dirigeants qui semblent capables de redresser le navire. Nous nous attendions peut-être à certains, comme des chefs d’État comme le populaire Premier ministre néo-zélandais Jacinda Ardern et la chancelière allemande de longue date, Angela Merkel. D’autres étaient peut-être moins évidents, notamment le commissaire de la NBA Adam Silver, le PDG de 3M Mike Roman et le gouverneur de New York Andrew Cuomo.

Cependant, le lien entre toutes ces figures peut être trouvé dans les mots utilisés pour décrire leurs styles de leadership. La réponse d’Ardern à la pandémie a été qualifiée d ‘«empathique», celle de Silver comme «honnête» et celle de Cuomo de «rassurante». Ils ont chacun une approche relationnelle du leadership qui leur permet de cultiver un climat émotionnel positif et d’obtenir l’adhésion à une vision partagée de la façon de surmonter nos crises actuelles. Par exemple, après qu’Ardern a été renvoyée d’un café bondé en raison de règles de distanciation sociale, son bureau a déclaré qu ‘«elle attend juste comme tout le monde», démontrant sa volonté de partager les mêmes difficultés que ses compatriotes néo-zélandais.

Tout se résume aux sentiments

Nos recherches au cours des deux dernières décennies démontrent que les compétences émotionnelles et sociales sont des éléments essentiels d’un leadership efficace, en particulier le type de leadership entrepreneurial nécessaire pour surmonter l’incertitude et l’ambiguïté auxquelles nous sommes actuellement confrontés. Les chefs d’entreprise ont une orientation vers l’extérieur et une mentalité de croissance qui leur permet de travailler en collaboration avec d’autres pour résoudre des problèmes complexes et indéfinis et générer de nouvelles opportunités. Ils s’appuient sur leurs compétences sociales et émotionnelles pour promouvoir un climat émotionnel positif et répondre aux besoins des employés et des citoyens en matière de confiance, de sécurité et de connexion au milieu de la tourmente.

Les compétences émotionnelles et sociales sont essentielles pour les chefs d’entreprise qui traversent l’un des moments les plus difficiles de notre vie. Dans notre recherche, lorsque nous demandons à des personnes de différentes cultures et contextes de parler des leaders dans leur vie, ils se concentrent constamment sur ce que ces leaders leur font ressentir. Les qualités traditionnellement associées au leadership, telles que l’intelligence, la force et l’expertise, sont rarement mentionnées. Ces traits sont importants, certes, mais nos recherches montrent que les compétences émotionnelles et sociales sont ce qui différencie vraiment les leaders efficaces et inefficaces.

L’engagement émotionnel stimule la performance des employés

Les recherches démontrent également systématiquement que la compétence émotionnelle et sociale des dirigeants produit un certain nombre de résultats commerciaux positifs. L’engagement émotionnel est lié à la performance et à l’engagement des gestionnaires, et l’émotion positive stimule le rendement au travail des employés, réduit le roulement de l’organisation et aide les individus à s’épanouir en période d’incertitude. En réduisant le bruit interne auquel les employés sont confrontés en raison du stress au travail et des interactions négatives – en particulier dans les périodes difficiles – des dirigeants émotionnellement compétents ouvrent la voie à la productivité, à la créativité, à l’ouverture et à la collaboration.

Les entreprises sont actuellement confrontées à de multiples crises qui se chevauchent: les retombées financières de la pandémie, le passage perturbateur au travail à distance et la focalisation renouvelée sur les questions de justice raciale et d’inclusion. Pour piloter efficacement leurs équipes et organisations dans les mois à venir, les chefs d’entreprise doivent être attentifs au climat émotionnel de leurs organisations et créer une vision commune pour surmonter la tempête. Sur la base de notre travail chez Babson Executive Education pour former des chefs d’entreprise et enseigner les compétences émotionnelles et sociales, nous proposons cinq recommandations sur la façon de diriger dans le moment de crise actuel.

La communication est la clé

En période d’incertitude, les employés veulent entendre leurs dirigeants. Plusieurs des responsables gouvernementaux les plus loués, notamment Ardern et Cuomo, ont tenu des séances d’information quotidiennes sur les coronavirus pour tenir les citoyens informés. Des recherches antérieures ont montré que dans un moment de crise, les employés apprécient également la communication continue des dirigeants d’entreprise. Des dirigeants comme Mark Zuckerberg qui ont gardé le silence sur la pandémie ou sur les questions de justice raciale ont été vivement critiqués par les employés.

Deuxièmement, gardez à l’esprit que rester connecté de loin a un impact émotionnel sur les employés. Les dirigeants doivent être plus engagés avec les employés, à la fois par des communications formelles et des enregistrements informels. Des contacts fréquents avec les employés peuvent aider les gestionnaires à identifier quand le moral baisse et à proposer des techniques pour faire face au stress. Communiquez avec empathie pour rassurer les employés que tout le monde est dans la crise ensemble.

Troisièmement, faites de l’espace pour que les employés puissent gérer leur stress et leurs émotions. Les chefs d’entreprise efficaces créent des conteneurs pour que les employés travaillent à travers leurs luttes et encouragent les travailleurs à prendre du temps pour eux-mêmes et à faire ce dont ils ont besoin pour éviter l’épuisement professionnel. De plus, indiquez clairement que la voix des employés compte. Après que Starbucks ait interdit aux travailleurs de porter des vêtements Black Lives Matter, la réaction a été rapide et sévère. Permettre aux canaux des employés de s’exprimer les aide à gérer le stress, favorise un dialogue transparent avec les gestionnaires et augmente la confiance des employés dans leur organisation.

Quatrièmement, trouvez des moyens d’empêcher le travail à distance d’éroder la connexion sociale. Alors que les employés sont de plus en plus fatigués des visioconférences non-stop, les conversations entre collègues ont diminué. Prévoyez du temps dans les réunions pour vous enregistrer et raviver les liens sociaux. Reconnaissez que parfois, la méthode de communication la plus «efficace» n’est pas la plus efficace, comme l’a appris la start-up de scooters Bird après avoir licencié 400 employés pour Zoom. Lorsque cela est possible, décrochez le téléphone plutôt que d’envoyer un e-mail ou de tenir des conversations en tête-à-tête par téléphone au lieu d’un chat vidéo. Ces petits changements peuvent aider à réduire la «fatigue du zoom» et la surcharge de la boîte de réception.

Enfin, les dirigeants doivent faire comprendre aux travailleurs que l’entreprise veille à leur bien-être pendant une période difficile. Au début de la pandémie, Smuckers a octroyé des subventions aux employés, a déclaré qu’il paierait tous les tests de coronavirus des employés et a considérablement augmenté les congés de maladie. Les entreprises technologiques comme Google ont répondu aux inquiétudes concernant le retour au bureau en annonçant qu’elles autoriseraient le travail à distance jusqu’en 2021. Les gestionnaires individuels devraient travailler pour s’adapter aux horaires des employés qui équilibrent de multiples responsabilités, en particulier la garde d’enfants.

Que vous gériez une petite équipe ou une grande organisation, les compétences émotionnelles et sociales seront essentielles pour naviguer dans la tourmente des mois à venir. Les chefs d’entreprise réussissent en agissant de manière décisive, en encourageant les commentaires, en favorisant la collaboration et en gérant le climat émotionnel de leurs organisations. En renforçant les liens avec les employés et en donnant un ton positif, vous pouvez créer une vision commune et un engagement à surmonter la tempête.

19,168 Replies to “L’INTELLIGENCE EMOTIONNELLE EST LE SECRET DU LEADERSHIP EN TEMPS DE CRISE”