GERER UN ARGUMENT A L’AIDE DE L’INTELLIGENCE EMOTIONNELLE

Par Mon Livret – octobre 13, 2020

Compte tenu de l’environnement politique et social d’aujourd’hui, il n’en faut pas beaucoup pour qu’un désaccord mineur s’intensifie rapidement. Avec la sensibilité des gens à leur apogée, des émotions fortes sont susceptibles d’émerger à la simple mention de certains sujets. Cette malheureuse conséquence des temps peut radicalement modifier la nature des relations importantes.

Géger avec l’intelligence émotionnelle est essentiel dans ces situations. Certaines personnes peuvent ne pas être d’accord avec votre point de vue, mais bon nombre de ces relations jouent un rôle important dans votre vie et votre entreprise. Le maintien d’une interaction saine aidera à préserver la qualité de la relation. Trouvez votre force et prenez la grande route; cela ne signifie pas que vous abandonnez ou sacrifiez vos valeurs. Rediriger un argument signifie que vous savez comment mettre de côté votre ego pour atteindre un résultat qui sert le bien supérieur.

Restez conscient de vous-même.

Les émotions négatives, telles que la colère et la frustration, détourneront votre corps. Par exemple, la respiration devient superficielle, les épaules et les intestins se contractent et le cerveau semble se détraquer avec des pensées et des émotions confuses. Il faut de la force pour reprendre conscience de soi, mais votre volonté est à la hauteur du défi.

Pensez aux raisons pour lesquelles votre humeur est à bout. Ce n’est pas tant la situation, mais les pensées que vous entretenez sur la conversation. Si vous ressentez le besoin d’avoir raison ou si vous ressentez un sentiment de vulnérabilité, par exemple, il est presque impossible de garder le contrôle de votre tempérament. Trouvez votre confiance et écoutez sans porter de jugement ni prendre les choses trop personnellement.

Montrer du respect.

Bien que vous puissiez être en désaccord avec cette personne avec véhémence, chacun a droit à ses opinions. Cela peut être un défi de respecter ce qu’ils disent, mais n’oubliez pas de les respecter en tant qu’être humain.

Rétablissez le respect tout au long de la conversation avec des déclarations telles que «Je comprends que nous puissions discuter de nos différences». Vous pourriez faire remarquer que vous comprenez à quel point le sujet est important pour eux, car vous ressentez la même chose.

Établissez un terrain mutuel.

Il y a quelque chose dans chaque sujet sur lequel deux parties peuvent s’entendre, même s’il repose sur un concept large. Vous voulez résoudre un problème, avoir une économie forte ou tout ce qui est au cœur de votre débat. Trouvez ce point et admettez que vous avez des idées différentes sur la façon d’y arriver, mais que vous voulez tous les deux ce qu’il y a de mieux.

Favorisez la confiance.

Les gens veulent être entendus et doivent avoir confiance qu’ils peuvent exprimer leurs opinions sans conséquence. Le rejet sape la confiance et le respect. Dirigez la conversation vers un environnement de confiance mutuelle en leur demandant de vous en dire plus sur un point précis.

Convenir d’être en désaccord.

Différents points de vue, valeurs, attentes, besoins et personnalités en général sont ce qui fait que ce monde fonctionne. Si tout le monde partageait les mêmes idées, il n’y aurait ni innovation, ni équilibre, ni croissance. En tant que leader, il est essentiel de s’entourer de personnes qui pensent différemment de vous.

Apprenez à apprécier et valoriser la diversité plutôt que de forcer votre opinion.

J’ai récemment pris part à une conversation où l’autre partie est devenue de plus en plus frustrée en apprenant que nous ne partagions pas le même point de vue. Plutôt que de faire correspondre l’intensité de mon ami, j’ai choisi de neutraliser la situation en disant: “Tu sais, John. Je pense que c’est génial de pouvoir discuter de nos différences avec respect et peut-être même apprendre quelque chose les uns des autres. Je sais que cela n’affectera pas notre amitié, ce qui est cool chez nous. ” Le ton de John a immédiatement changé et la discussion est restée amicale.

Mettez fin à la conversation.

Si le ton de votre partenaire de discussion continue de s’intensifier, il est probablement préférable de terminer la conversation avec courtoisie. La volonté de s’éloigner avant que trop de dégâts ne soient causés est une démonstration de confiance et d’intelligence émotionnelle.

Mettez fin à la discussion en disant quelque chose comme: « nous avons tous les deux des opinions bien arrêtées sur ce sujet. Acceptons de respecter ce fait et en restons là».